Témoignages du Noviciat


Sr. Fernande & Sr. Thérèse

Le temps du noviciat à l’Ordre de la Visitation est le temps où le Seigneur vient donner à notre âme les plis de son Cœur Sacré qui sont des plis de douceur et d’humilité. La manière dont la personne aura vécu ce temps de noviciat lui donnera aussi la manière dont elle vivra aussi la vie de Moniale Visitandine. D’où l’importance de poser, dès le départ, de bonnes bases puisque c’est sur elles que toute sa vie de Moniale reposera. À la fin de ce petit article sur la grâce du Noviciat, je veux laisser à chacune de celles qui vivent ce temps de Noviciat vous témoigner quelle couleur elle prend au cœur de sa vie et dans l’étape où elle est rendue.


Sr. Marie Gabrielle

Je suis entrée au Monastère le 10 octobre 2006. Que dire quand, enfin, il est donné de réaliser le rêve d’une vie, soit de vivre le don total à Dieu, dans la louange de la Liturgie des Heures, dans la richesse du silence monastique, et ce, dans la sérénité d’une fraternité communautaire. Jours de joie profonde et d’action de grâces!


Sr. Carole

Le Noviciat pour moi est un temps :

  • pour approfondir mon amour pour le Seigneur,
  • pour me laisser aimer par Lui,
  • pour apprendre à vivre la joie communautaire dans la diversité et la complémentarité,
  • pour me laisser façonner par la Parole de Dieu qui m’aidera à aimer les autres avec le cœur de Dieu.

Sr. Marie Jocelyne

Considérant que c’est notre amour du Christ qui nous fait choisir la vie religieuse, je puis dire après deux ans, que le Noviciat est comme une antichambre à deux paliers. Au premier palier, remplies du désir de Dieu, nous consentons à nous dépouiller totalement, surtout de notre volonté propre, dans l’apprentissage de la vie commune. Au deuxième palier, conscientes de nos limites et de nos forces, nous choisissons lucidement le don total de nous-mêmes à Dieu dans la charité inconditionnelle avec notre nouvelle famille.


Sr. Anita

Le postulat, car c’est l’étape que je vis, est un temps de discernement et d’écoute, où libre de tâches extérieures ou de relations accaparantes, je peux approfondir ma relation à Dieu et mieux discerner mes motivations et aspirations profondes, voir leurs correspondances avec la spiritualité propre à la communauté, tout en comptant sur la grâce pour dépasser mes faiblesses humaines.